La quête identitaire passe aussi par les cheveux !

En tant que futur parent adoptif on a tendance à beaucoup s’informer et se documenter avant d’adopter. Adopter un enfant d’une origine différente de la nôtre implique une nouvelle manière d’aborder le soin de son corps et de ses cheveux. Ces problématiques de la vie quotidienne passent souvent à la trappe et laissent à la fois l’enfant et les parents quelque peu déboussolés.


Parfois, faute de contact avec des personnes ayant les mêmes origines que l’enfant adopté, on a tendance à se tourner vers la solution de facilité: le brushing et le lissage constant.


Aujourd’hui, Origine a décidé de vous donner quelques conseils pour mieux faire face à ces questionnements et vous occuper des boucles de votre enfant.


LE B.A.-BA

Il y a des tas de conseils qui sont bons pour les types de cheveux européens que l’on intègre dès la naissance, et qui sont censés améliorer la qualité de nos cheveux. Si ces conseils sont véridiques pour les cheveux de type européen ou asiatique, ils ne sont pas bons pour les cheveux de type méditerranéen ou afro. Si on veut conserver une chevelure longue avec ce type de cheveux, on peut se rappeler de la maxime populaire qui dit “il faut couper les fourches à la source”. Bien évidemment, c’est vrai lorsque l’on possède des cheveux raides ou ondulés. Mais la racine du cheveux frisé étant très bouclée, la fourche ne remonte pas forcément en dédoublant le cheveu, puisque celui-ci n’est pas lisse. Il n’y aura pas forcément de casse, ou d’impossibilité à obtenir une longue chevelure.


HYDRATER SES CHEVEUX

De la même manière, les coiffeurs spécialisés dans le soin des cheveux européens préconisent, lorsqu’ils font un soin de n’appliquer “qu’une noisette de produit”. En effet, trop de produit peut graisser le cheveu. Mais les cheveux frisés ou afro étant très secs et souvent très épais, pour avoir de réels résultats, il est important d’appliquer le produit généreusement. Ainsi, toute la chevelure pourra en profiter. Non, ce n’est pas une bonne idée d’effiler les pointes sur nos cheveux, de nous faire des dégradés, ou des carrés plongeants.


ADOPTER DES PRODUITS NATURELS

Il n’est pas nécessaire de dépenser des sommes astronomiques dans des shampooings professionnels pour entretenir, hydrater et nourrir des cheveux frisés. Les meilleurs soins que l’on puisse faire restent les bains d’huile. Les plus préconisées sont l’huile de coco (d’ailleurs adaptée à tous les types de cheveux), l’huile d’argan qui est géniale dans le soin et l’entretien des cheveux secs (elle s’utilise autant en masque, qu’en après shampoing ou en profit de coiffage) et enfin le beurre de karité brut non raffiné, idéal en masque pour les cheveux très secs et abîmés. Petit tips : laissez poser sur la chevelure toute une nuit, entouré d’une serviette chaude.


N’AGRESSEZ PAS VOS CHEVEUX !

Toutes les sources chauffantes abîment les cheveux, et c’est d’autant plus vrai pour les cheveux frisés, que l’on utilise des sérums protecteurs ou non. Il est important que ces brushings ou lissages restent occasionnels. Si lissage il doit y avoir, il est impératif d’effectuer d’abord un brushing avec une brosse ronde et un sèche cheveux au préalable afin de lisser les écailles des cheveux pour ne pas les “écraser” avec le fer à lisser, puis d’appliquer un sérum thermique, et enfin, de lisser les cheveux avec un fer à lisser, avec de préférence, des plaques plus larges que la moyenne.

De belles boucles, ce sont des boucles qui sèchent à l’air libre. Mais, si vous êtes à court de temps, vous pouvez néanmoins utiliser un sèche-cheveux, mais avec un embout diffuseur spécialement conçu pour sécher les boucles.


PAS DE PRESSION

Il est normal de ne pas tout connaître sur les cheveux méditerranéens, afros ou frisés si vous n’avez pas ce type de cheveux également.Sachez qu’il y a de nombreux tutos et articles sur internet (comme celui-ci 😉) qui pourront vous aider à trouver des réponses à vos questionnements. Autre astuce, si vous vraiment vous êtes en détresse devant la chevelure de votre enfant, n’hésitez pas à chercher le salon de beauté afro le plus proche de chez vous qui saura vous renseigner, vous conseiller et vous proposer de jolies coiffures adaptées à sa chevelure, comme toutes sortes de tresses.


AIDER À SON ENFANT À S'ACCEPTER

Les cheveux frisés et afros sont beaux, mais peuvent être la proie de moqueries et de remarques déplacées. Il est primordial d’enseigner à votre enfant que ses cheveux sont partie intégrante de sa personnalité et qu’ils doivent le rendre fier. Les cheveux frisés et afros sont professionnels et sont beaux. Ils ne sont pas une tare. Le défrisage est dangereux, et n’est jamais une solution. La culpabilité ne doit pas faire partie de son quotidien.


ÉVITER LES BROSSES À CHEVEUX CLASSIQUES

Les cheveux frisés se démêlent toujours mouillés et pas secs avec des brosses démêlantes à petits picots fins et très serrés. Les brosses classiques avec une boule au bout du picot et avec des picots écartés arrachent les cheveux et font très mal. N’hésitez pas à utiliser un gros peigne, un bon après-shampoing, des cheveux mouillés et le démêlage devient un jeu d’enfant.


NE PAS DÉMÊLER QUOTIDIENNEMENT LES CHEVEUX DE VOTRE ENFANT

Cela peut paraître choquant pour certains, mais non, on ne les démêle pas tous les jours. Un passage de peigne sous la douche avant de commencer la journée, et hop le tour est joué !


ESPACER LES SHAMPOOINGS

Les cheveux frisés graissent moins vite que des cheveux normaux, voire pas du tout. Plus les cheveux sont sales, et plus ils ont l’air secs et ternes. Un shampoing par semaine avec une gamme spécialisée pour cheveux frisés, est largement suffisant (à moins que l’on ne pratique une activité sportive intensive qui facilite la transpiration).


ADOPTER UN PRODUIT DÉFINISSEUR DE BOUCLES

Les boucles ne se ressemblent pas forcément, il faut parfois les coiffer et les dompter. Opter pour une crème qui va définir les boucles et dompter les frisottis ! La préférence de la marque du produit revient à chacun.



Voilà les petits conseils que nous pouvons donner à tous les parents adoptifs qui sèchent un peu devant les coiffures devant leurs enfants. Pour conclure, il est également important que vous connaissiez le type exact des boucles de vos enfants. Cette petite infographie peut vous aiguiller :